G.OMP.N

Guardians - Organisation du Maintien de la Paix - Nightmares - Univers 1
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Ven 16 Juin 2017 - 17:18


  • Le Général Zaimeur (Maître du jeu)
    Spoiler:
     
  • Le Commandant Thur (Le Chevalier à l'épée rouillée)
    Spoiler:
     

  • Le Capitaine Kavairn (Vampire)
    Spoiler:
     

  • Le Brigadier Lupin (Voleur)
    Spoiler:
     

  • Le Lieutenant Ameulain (Joueur de Flûte)
    Spoiler:
     

  • L'Aspirant Dhonneur (Salvateur)
    Spoiler:
     

  • L'adjudant Lainuagge (Marchand de rêve)
    Spoiler:
     

  • L'Infirmier Eastwick (Sorcière)
    Spoiler:
     
  • Le Sergent Dlafonteine (Corbeau)
    Spoiler:
     

  • Le 1er Classe Echo (Voyante Bavarde)
    Spoiler:
     

  • Le Sapeur Derien (Servante dévouée)
    Spoiler:
     

  • Le Soldat Mougli (Enfant Sauvage)
    Spoiler:
     

  • Les légionnaires - Sam, Dean et Castiel (loup-garou)
    Spoiler:
     


Dernière édition par Breiht le Yéti le Ven 16 Juin 2017 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Sam 17 Juin 2017 - 14:44

J0 - 10h37 GMT – 5h15 UTC-3

Les quatre moteurs TP400-D6 de l'A400 M ronronnent tranquillement, dans la caisse arrière de l'appareil la lumière est encore allumé. Le dernier né des avions de transport de troupes de la May-Be Airlines vole à 15000 milles pieds au dessus de l'atlantique. Le vol est paisible, aucune perturbation et les premières lueurs du matin semble poindre le bout de leur nez par la trappe de train.
Les mécanos du géant de fer tapent le carton sur une poubelle retourné, le co-pilote vérifie dans un anglais parfait les coordonnées de largages avec la tour de contrôle de Kourou. Quelques bips plus tard, l'annonce micro du contrôleur aérien au sol "go down - Two thousand feet" est répétée par le Co-Pilote le Lieutenant Gooze. Les mécanos arrêtent leur partie de carte et commence à vérifier les sangles des équipements qui seront bientôt largués. L'A-400M entame sa lente descente, le centre de gravité de chacun change doucement, et le roulis des moteur se fais de plus en plus présent.
Zone de largage 5 min est annoncé dans le micro cabine par le pilote le Colonel Maverick.
Sur les 4 banquettes latérales, sont répartis tous les prétendants au stage commando ainsi que les instructeurs. On y retrouve le Génaral Zaimeur, le Commandant Thur, le Capitaine Kavairn, le Lieutenant Ameulain, l'Aspirant Doneur, l'Adjudant Téraive, l'Infirmier Pikouze, le Sergent Dlafontèneu, le 1er Classe Aikkho, le Sapeur Derien, le Soldat Mougly, deux légionnaires, et 3 encadrants. Tous le monde à le visage grimé, le paquetage bien arrimé, et chacun se brelle à ses mousquetons, et sangles à part l'aviateur.
Le général se s’approche doucement du milieu de la carlingue et contemple les visages des stagiaires, se redresse, fait front devant chacun et leurs demandent de ranger dans leurs paquo Grades et Noms, tous s’exécutent immédiatement. Il toussote se replace au centre de la carlingue et lance cette phrase :
Ce matin, nous sauterons sur Niamey pour réduire la poche de résistance locale de l'armée rebelle DJelal du Niger... Interrompu part la sono de bord.

Zone de largage 4 min Un des instructeurs se lève alors et chuchote à l'oreille du vielle homme avant d'aller se rasseoir. Le Général reprends alors son discours de plus belle.
Vous êtes dorénavant tous des stagiaires à qui j’affecterais un pseudonyme si seulement vous atteignez le camps. Soldat de notre grande armée, vous avez été désignés volontaires d'office pour le plus terrible des stages commando. Ce tas de boue volant, va nous chier par le cul dans...

Zone de largage 3 min Les lumières blanche s'éteignent, laissant place à la lumière rouge tactique.
...Dans 3 minutes. Une fois au sol, remballer votre paquetage, récupérer vos affaires. Le point de rendez vous ce situe à 5 kilomètres à l'est de …. de … Maripasoula aux coordonnées inscrites sur votre notebook... Latitude 03° 38' 28'' Nord - Longitude 54° 01' 40'' Ouest.

Zone de largage 2 min La tranche arrière de l'appareil s'entre ouvre, le mécano de bord d'un léger sourire aux lèvres indique juste en dessus de lui la grosse diode rouge. Commence à rappeler les consignes de sécurités, le rappel des signaux, et le signe de saut. Les instructeurs se préparent, il y a le Radio, le Commando et le Mécano.

Zone de largage 1 min Tous les stagiaires se lèvent, le général s'approche de la bouche béante ouverte à l'arrière de l'appareil.
Rendez-vous en bas les fiottes, soyez pas en retard sinon vous boufferez sur les couilles à Jules, et le dernier qui rejoint le point de rendez-vous auras le d....

GO... GO...GO... Crie le Pilote, la diode vient de passer au vert, les stagiaires, les uns après les autres sautent dans l’aurore naissance. Le co-pilote, compte l’ouverture des parachutes...
1, 2...5,....8, 9, ....13...., Oh putain Colonel, il en manque, IL EN MANQUE ....
En effet à l’arrière de la Carlingue, l’Adjudant est resté scotché à son barda, l’instructeur Radio essaye de le balancer par dessus bord…. Après quelques efforts et deux tartes sur la gamelle, l’adjudant lâche prise et tombe…

J0 - 10h57 GMT– 5h57 UTC-3

Les parachutes ouvert au-dessus de la jungle se font ballotter de gauche à droite, à 9h du groupe se situe la clairière ou vont tenter de s’écraser les soldats. Pas plus large qu’un terrain de tennis avec un fleuve juste à côté, probablement le Maroni. Soudainement ….« AAAAaaaahhhhhhhhhhh » suivit d’un long sifflement… un parachutiste est en torche, impossible de savoir de qui il s’agit… son paquetage lourd le conduisant inexorablement et très rapidement vers une mort certaine si il n’arrive pas à ouvrir le ventrale de secours avant les deux cents derniers mètres.

Le Général Zaimeur est le premier à mettre pieds à terre, suivit rapidement par une partie de la troupe éparpillée dans les environs, sans attendre les stagiaires, le Général se mets en ordre de manœuvre pour rejoindre le point de ralliement.

J0 – 12h15 GMT – 7h15 UTC-3

Après plus d’une heure de marche forcée, le Général trouve le camps pré installé par le 9e RIMa. Les équipements de franchissement, d’entrainement ainsi que le ravitaillement sont sur place. Très rapidement les instructeurs commando et mécano apparaissent, suivit de prêt par une partie de la troupe. Au fur et à mesure que les stagiaires arrivent au camps les consignes du Général se répètent.
GARDE A VOUS !!!!  A 8h30 UTC-3, rassemblement pour le premier Briefing, prenez vos quartiers, ROMPEZ !!!

J0 – 13h30 GMT – 8h30 UTC-3

La troupe est rassemblée aux ordres de l’instructeur commando qui commande un « FIXE» et présente la troupe au Général. Celui-ci-passe en revue les stagiaires, et devant chacun d’eux s’arrête quelques secondes avant de l’affubler d’un pseudonyme, Monaciello, Xarfrax, CekoYa, Petit-Ruisseau, Squal, Maximus…. Une fois finit il se place alors devant la troupe et annonce le programme du jour.
Vous êtes dorénavant la Promo GOMPN, je vous laisse 4h pour préparer vos sacs. A 14h30 UTC-3, vous aurez un premier raid en duo à réaliser, en fonction de vos résultats sera choisi un Chef qui désignera son Adjoint. Une partie de votre réussite au stage pourrait en dépendre.
ROMPEZ !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Dim 18 Juin 2017 - 8:27

J0 – 15h30 GMT –10h30 UTC-3

Voila déjà près de 2 heures que la petite troupe se prépare, chacun dans son coin, ou parfois à plusieurs pour s'entre aider.
Le Général Zaimer s'affère avec Adjudant-chef Personne, l'Encadrant commando sur la cartographie, il fignolent le raid multi activité que vont faire les stagiaires d'ici deux heures. C'est à ce moment que le Chef Bokuse, l'encadrant cuisto s'approche d'eux pour interpeller le général.
Hummm, ahummm Toussote t'il discrètement.
Mon général... Interrompu dans ses pensées, le regard noir du patron en dit long sur son mécontentement.
Quoi ?  
Il en manque, enfin je veux dire, il manque des soldats sur le camps. A l'annonce de ces quelques paroles, le chef Bokuse recule instinctivement d'un pas. Le général sursaute, et tourne sur lui même, observe les stagiaires, scrute les environs...
ET Bachibouzouke.... quelle bande de.... s'échappe alors de sa bouche.
Il nous manque le Caporal Enairgy, qui était le nouveau radio affecté à se stage. Nous n'avons plus de communication avec la base aérienne de Kourou, car il transportait les pièces de rechange pour réparer le centrale. Et.. et... je crois bien, mais je n'ai pas de certitude, que nous étions 15 ou 16 au départ,  non ?.
Tant pis, on verra plus tard, j'ai un raid à préparé, on communiqueras autrement, St Laurent du Maroni  n'est qu'a 12h de pirogue. J'ai cru entendre un stagiaires génmir plus fort que les autres tout à l'heure, non? Ca fera un bon cobaye pour .... enfin, je m'entends.... Se retournant vers l'Adjudant-Chef Personne le sourire au coin des lèvres, ils se replongent dans leurs cartes.

Sur ce l'ensemble repris ses préparatifs et activités...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Mer 21 Juin 2017 - 22:34

J0 – 17h20 GMT –12h20 UTC-3

Il reste dix minutes avant l'heure annoncé par le Général quand tout à coup, l'Adc Personne sonne le rassemblement !!!
AP :Rassemblement, Rassemblement, Rassemblement, Je vais pas me répéter... bouger vous,  ou je vous colle mon pieds au cul.... et pas qu'au cul d'ailleurs....Toi la bas, L'chène, ou ché pu quelle végétal, tu va la bouger ta carcasse ??
Le général Zaimeur, sac au dos, droit comme un I, regarde les stagiaires et commence son discour.
GZ : Bon, je vois que certains se sont déjà acoquiné entre eux... on est pas là pour se faire des papouilles mais bon.
La première épreuve qui détermineras qui parmi la bande de microbes face à moi sera le futur chef de groupe sera constitué en un raid de plusieurs étapes.
Je vous avait demandé de former des duos, je constate que seulement 3 duos ont été constitués, je dois donc en conclure que les autres sont déjà en surchauffe intellectuel, ça promet ?
Mouhahahahahaha ....Ça tombe bien, la 1er partie du Raid que vous aller devoir réaliser se passe dans le fleuve, vu qu'il n'y a que 3 duo, il n'y aura que 3 canoës biplaces, tous les autres ça sera à la nage. Ça vous apprendras à pas comprendre les commandements.
 
Agielus, Monaciello, J2J2, Maximus, TheHope, pestes tous contre cette décision injuste, CeKoYa quand à lui est déjà affalé dans l'herbe haute, tête sur son sac.
L'instructeur commando s'approche furtivement et lui balance un grand coup de pompe dans les rangers.... CeKoYa dans un sursaut se cogne la tête sur son casque lourd.

Les Stagiaires se réunissent au bord du fleuve, les duos s'approchent des canoës avec leurs bardas, les autres se retrouvent au bord de l'eau.

GZ : La 1er étape de ce raid est de franchir les rapides qui se trouve à 1 km en aval de notre position, puis de rejoindre la rive gauche, près de l'arbre fendu. Vous avez 35min...  
Le général Zaimeur et l'Adc Personne saute immédiatement dans le zodiac déjà démarré, et file sur le fleuve.
Ni une, ni deux, Xarfrax empoigne la pagaie, hurle à Perfect-crime dans faire autant, les deux acolytes saute dans le canoë et Xarfrax d'un regard en arrière, hurle..."Max, accroche toi à notre canoë, si d'autres veulent se joindre, aller, GO, GO GO" TheHope saute sur l'occasion, jette son bardas sur l'eau, et s'accroche à la sangle du 1er canoë qui prends l'eau.
Comprenant, que Xarfrax venait de prendre une belle longueur d'avance, Squal déploie ses grands bras, attrape Intelline et la projette en avant, lance un regard vers Mona pour l'enjoindre à les suivre.  J2J2 qui voit se dérouler la scène, propose instinctivement d'aider l'embarcation de Squal à prendre l'eau, ravi de se renfort, le duo Squal-Intelline charge à bord de leur frèle esquive le barda de J2J2, mais pas celui de Monaciello.
Le troisième rafio disponible semble abîmé, usé presque troué, Petit-Ruisseau se tourne vers Starbuck57 et lui propose de faire le tour de leur navire pour vérifier son état, de tester sa flottabilité au bord. Agielus qui jusque là, observait discrètement les autres stagiaires, s'approche du duo encore sur la berge et leur propose un peu de son expérience de marin. Fières de se renfort de qualité, les deux aventurières s'engage sur le fleuve, et réussissent même à y embarquer Agielus. CeKoYa quand à lui, semble se frotte encore la bosse qu'il à sur la tête depuis peu. Sans réel conviction, il se jette en dernier à l'eau, se laissant porter par la courant.

    1er Canoë de Xarfrax est déjà à l'approche des rapides, ballotter dangereusement par le courant qui s'intensifie.... soudainement, Perfect-Crime commence à faire de grands gestes répétitifs, et tente de prévenir Xarfrax du danger qui les guettent... Maximus et TheHope s’accrochent comme ils peuvent à l'embarcation. Lorsque le second réussit à se faire comprendre du 1er, il est déjà trop tard, l'eau s'engouffre par le fond, un trou remplit doucement le canoë. Perfect écope, écope, comme un fou après avoir perdu sur un rocher sa pagaie. Il écope avec la force du désespoir... TheHope devant l'ampleur du désastre en devenir glisse sa main droite sous le canoë et tente de boucher le trou entre deux respirations.
Maximus constate à son tour la situation et regarde du coin de l’œil le bateau de Squal et Intelline qui se rapproche, et qui bientôt se retrouve à leur niveau.

    Squal et Intelline, refont leur retard grâce à J2J2 et Monaciello, qui se sont placés chacun d'un coté du bateau pour battre des pieds et aider à la propulsion. Le bateau, plus stable file au gré des remous. Maximus, saisit l'occasion pour passer à la poupe du bateau... mais surprise, la place est prise.... CeKoYa agile comme une anguille et se servant de son barda comme speedboard, est déjà revenu sur le bateau et aide à la propulsion. Maximus ne se démonte pas et remonte du coté de Monaciello, s'accroche au sac de se dernier qui sens ses forces l'abandonner à cause du surpoids. Dans un dernier sursaut, Monaciello accroche son barda et se laisse déporter dans l'eau, cherchant du regard une solution de repli. Maximus quand à lui, lance un regard à Squal qui d'un signe de la tête acquiesce et l'encourage.

    Déjà 25 min que tous le monde se débat dans une eau boueuse, froide et infestée de drôle de bestioles, mais personne n'y pense.
Deux voix s'élèvent dans le brouhaha des rapides, "Hooo Hisse, Hooo Hisse, Hooo Hisse...." Petit-Ruisseau et Starbuck57, donne de la cadence, et leur bateau semble filer sur l'eau bien plus vite que celui des autres. Accompagné d'Agielus qui stabilise et préviens les dangers à l'avant, leurs mouvements coordonnées tels des avironistes fait des merveilles, et permet au navire d'avancer bien plus vite que les concurrents.... le sort de cette étape semble scellée, l'esquif qui semblait la plus frêle viens de prendre la tête. Le rivage est à porté de vue, Petit-Ruisseau, Starbuck57 et Agielus s’apprêtent à fêter leur victoire, quand un cri..."glouAUglouSECOURSGlou" viens interrompre leur joie. A quelques mètres en amont de leur position, Monaciello tente désespérément de rester à la surface, coincée dans un remous qui le noie inexorablement. Sans hésitation Petit-ruisseau, barre en sens inverse du courant, immédiatement imité par Starbuck57, Agielus dans un sursaut saute en accrochant la sangle de son bardas au bord du canoë, remonte à la seule force de son courage les quelques mètres qui le sépare de Monaciello et l'extirpe de son cercueil nautique.
Profitant du sauvetage de Monaciello, le Bateau de Squal, Intelline, Maximus, J2J2 et Sequoia atteint le rivage en 1er.
Suivit de prêt par celui des héros du jour. Quelques minutes plus tard, on voit sortir des rapides les trois derniers stagiaires avec un morceau de leur canoë comme bouée de sauvetage.

Sur le Bord de la rive, le Général Zaimeur, et l'instructeur ont déjà établit leur campement, un feu est déjà allumé, et les deux hommes invite les stagiaires à se rassembler.
GZ : "Félicitation à tous. Vous reconnaîtrez dorénavant Squal comme votre Chef. Il m désigneras son Adjoint"
La nuit est chaude et humide, installé vous, nous partirons demain matin à l'aube pour la seconde étape.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Ven 23 Juin 2017 - 20:46

J0 – 22h50 GMT –17h50 UTC-3

L'après midi touche à sa fin, le groupe qui à pris le temps de s'installer non loin de la rive sablonneuse se rassemble autour de l'Adc Personne.

Stagiaires.
Je tiens tout d'abord à féliciter Squal qui à su fédérer plus de stagiaires que les autres prétendants au poste de chef. C'est une responsabilité que de mener à bien un groupe, il auras besoin de soutien, et de courage. Bonne chance à lui.  
Dans la forêt guyanaise de nombreux danger vous guettent, alors soyez malin, et la nuit faites bien attention, tout les chats sont gris.
A compter de maintenant et jusqu'a l'aube vous êtes en QL ! Profitez en !!!


J0 – 21h30 UTC-3

La nuit est maintenant sombre, seuls les quelques feux allumés dans le camp éclairent les broussailles et arbres avoisinants. De nombreux bruits parcourent les sente de forêt. Le Général et l'Adc, sont déjà sous toile une loupiote rouge allumé et quelques chuchotements discrets.
Après le passage des dangereux rapides des groupes se sont semble t'il formés, et les feux allumés à plusieurs endroits montre bien une légère scission.
Les stagiaires discutent de leur 1er journée, de leur parachutages, et certains des absents, car ça ne leur à pas échappés, il en manque. Toutes les hypothèses vont bon train, mais aucun ne se rappelle vraiment qui est manquant à part le Caporal instructeur Radio.
Squal : Bon, je crois qu'il est temps d'aller se mettre au lit. Pour le repos de nos corps, mais aussi parce qu'il me semble important d'être prêt à chaque instants.
Xarfrax : Ca y est il à gagné et il se la raconte ....
Maximus : Le vrai chef, ça devrais être Petit-Ruisseau. Elle à été un vrai chef, elle n'a abandonné personne... elle...
Starbuck57 : Du calme, ce qui est fait est fait.
J2J2 : Roh, la bande de mauvais joueurs.... Ont à été meilleurs, et voila tout !
Monaciello : Blablabla... lopette... espèce de biffin... ç'est pas deux fois fins quoi !
Les esprits s'échauffe, et dans l'ombre des flammes le danger guette, rode ... Au bout de plusieurs minutes, les esprits s'appaisent et un à un les stagaires vont se coucher.
La nuit est humide, quelques craquements se font entendrent, des sifflements, des ronflement, des silences flippants.

N1– 04h57 UTC


GZ : C'est quoi se bordel?!? Qui est la panse de chèvre trouée qui siffle comme ça.
Si je le choppe, il va connaitre le goût de ma mitraille de phallanges.

Le général sort furax de sa tente, et hurle le rassemblement... L'Adc passe de tente en tente et secoue les stagiaires. Après quelques va et vient entre les tentes, remarque alors que des sacs sont vidés au sol, comme si quelqu'un les avait méticuleusement fouillés. Il s'accroupit prêt du balluchon le moins vidé et rammasse la bande patronymique nommé "Aspirant Dhonneur".
GZ : Alors comme ça vous voulez jouer aux malins... rangez moi vos sacs bandes d'artilleurs de pacotilles.
Je vais vous soignez mes biquets.....

Sur ces quelques mots les stagiaires non sans ronchonner partent préparer leurs sacs, pour une journée qui risque d'être ... dantesque.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Lun 26 Juin 2017 - 22:16

J1 – 6h12 UTC-3

Plus d'une heure et demi que les stagiaires démonte le camps installé la veille, tous se fait dans un silence de cathédrale, seuls les bruits de toile, de sacs, et quelques oiseaux gazouilleurs interrompt parfois ce silence. Squal s'approche de son adjoint et lui glisse quelques mots à voix basse.
Squal : Dis, tu sais ? TU sais qui à sifflé ce matin ? Sérieusement, c'était abusé non ? Je vais mener l'enquête, si tu entends quelques chose, fait moi signe.
Intelline : Moi, j'ai trouvé ça très jolie, un peu fort, un peu tôt, mais il est doué le bougre.
Squal : Jolie, jolie, je te dis pas le contraire, mais on risque de le payer. Le vieu à l'air furieux. Je sais aps ce qu'on va se prendre aujourd'hui...
je le sens mal.

Adc : Bien, maintenant que le camp est propre et qu'il ne reste plus une trace de nous, ou presque. Aujourd'hui, nous allons effectuer la seconde étape du raid. Elle consiste en une course d'orientation dans la forêt guyanaise. Dans un milieu hostile, vous n'aurez que votre courage et votre détermination et votre boussole aussi.
L'Adc s'approche de chacun des stagiaires, leurs remets une carte ou une boussole, les stagiaires découvrent leurs éléments.
Squal : Des balises?
Xarfrax : J'adore, J'adore, J'adore..
Maximus : T'adoreras moins quand je t'aurais carré ma boussole...
Monaciello : Cool j'ai les ravitos.
J2J2 : Et m.... c'est pour ma pomme la boussole... On est pas rendu
Starbuck57 : Bon, j'ai les balises, et vous ?
CeKoYa : Yes, je risque rien, je sais ou ne pas aller !!!

GZ : Vous aller devoir accorder vos violons, vous êtes 12, ils y a 4 boussoles, 2 plans de balises, 3 plans de ravitos, 3 plans de zone dangereuse.
Vous avez jusqu’à ce soir pour rejoindre le camps qui se situe Lat 04°24'35"N Long 06°02'53''O, vous allez partir d'ici 15min, accordez vous pour faire 2 équipes. Agielus et TheHope je vous désigne comme chef d'équipe sur ce raid, choisissez votre équipe et surtout réfléchissez bien.


Sur ces quelques paroles, le Général leurs tourne les talons et laisses les stagiaires à leur débats.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Mar 27 Juin 2017 - 23:04

J1 – 6h30 UTC-3

Après une petite centaine de mètres le Général et son bras droit discute tranquillement, ils tracent leur chemin à travers la dense forêt. A aucun moment il ne sorte une boussole, ou une carte. Un coupe coupe à la main l'Adc ouvre la voie.
GZ : Alors René, t'en pense quoi de ces stagiaires ? Tu crois que beaucoup arriveront au bout ?
Adc : Mon général, la plupart non clairement pas le potentiel. Certains sont très malins et parle mieux qu'ils n'agissent. Aujourd'hui nous aurons déjà un aperçu de leurs comportements dans le dur. Par contre, j'ai remarqué que certains ont l'air de comploter, j'ai entendu des stagiaires parler d'élimination... A suivre.

Les stagiaires regardent s'éloigner leurs encadrants, CeKoYa en profite pour piquer un petit roupillon sur son baluchon, ce qui semble être son activité favorite depuis son arrivé. TheHope est tout fou, il saute dans tous les coin, invective les deux leaders du jour.
TheHope : Aller, Aller, go, go... sérieux on va pas y passer la journée.
Squal : Bon, nous devons former 2 groupes pour réunir l'ensemble des balises, soyons posés et pragmatique pour nous organiser, qui à quoi ? Boussoles, Ravitos, ...  
Intelline : Oui, Squal à raison, nous devons clairement nous répartir logiquement...
TheHope : Bon Basta, t'es pas chef pour le coup, tu organiseras ce soir sur le camps avec les femmes pour la bouffe, laisse faire les vrai leader.... AGIELUS A MOI ! Bon, Agielus comment on se la joue? Concours de lancé de couteau, ou avalage de fourmi ?
Agielus : Ouuullllaaa, je... enfin.
Agielus approche de TheHope et lui chuchote quelques mots discrètement.
Agielus : je crois que la technique c!...f..:!! ce ... Exclamation me ...
TheHope : AH OUAIS... Quand même.... bon, si tu veux...
Les deux protagoniste se mettent dos à dos, et s'éloigne en comptant les pas un à un... l'atmosphère est pesant.
TheHope : UN
Agielus : Deux
TheHope : TROIS
Starbuck57 : Ne les laissez pas faire, interposé vous....
Agielus : Quatre
J2J2 : Vous êtes pas sérieux, on va pas commencer.
TheHope : Cinq
Agielus : Six !!!
Ils se retournent brusquement et devant le regard médusé de la troupe... Agielus mets un pieds juste devant le premier, dans une position instable.
Agielus : Choux.
TheHope : Fleurs.
CeKoYa : ZZZZzzzzzz
Agielus : Choux.
Monaciello et Xarfrax explosent de rire, Starbuck57 et Squal reste stoïque, impassible... Au bout de quelques petits petons l'un devant l'autre TheHope bondit et vient écraser le pied de Agielus qui se tord de douleur. D'un regard noir TheHope domine Agielus et le dévisage.
TheHope : C'est MOI le patron ! Je choisit mon équipe. Squal, Intelline, J2J2, Maximus, Perfect-Crime. Je te laisse Simplet, Prof, Grincheuse, Blanche Neige et dormeur
Maximus : Moi, je sais qui est grincheux, c'est évident. se retournant vers Xarfrax.
Xarfrax : C'est ça, c'est ça parle donc, tu perds rien pour attendre.
Monaciello : Prof, ouais, j'aime bien Prof moi.

S'approchant d'Agielus qui se tiens le pieds, Starbuck57 et Petit-Ruisseau, le relève. Monaciello à immédiatement récupéré un bâton pour servir de béquille. CeKoYa quant à lui .... observe la scène, à ses côtés Xarfrax a commencé a poser une boussole sur la carte pour l'orienter.
Tous le monde récupère ses affaires et les deux groupes s'éloignent en direction de leurs balises respectives.

J1 – 7h30 UTC-3

Une petite heure déjà que le groupe de TheHope à commencé sa progression difficile dans la jungle. Squal en tête avec un énorme coupe coupe ouvre la voie, guidé par les orientations d'Intelline qui tente de le guider carte en main. Ils atteignent rapidement la 1er balise, puis la 1er zone de ravitaillement.  Ils s'accordent une première pause, histoire de faire le point sur la bonne direction à prendre, mais aussi pour reprendre des forces.
TheHope : Bon, mettons nous en ordre de marche forcé sinon nous n'arriverons pas avant la fin de la journée au camp. Je veux pas que le groupe des nains, nous devancent. ALLER DEBOUT, en route.

J1 – 12h30 UTC-3

Non sans regard réprobateurs mais obéissant, ceux ci s'exécutent, l'allure est soutenu, la seconde balise, puis la troisième arrive vite. Les pauses sont courtes, et les organismes souffrent. Lors d'une pause Perfect-Crime demande à TheHope de ralentir car J2J2 est à la traîne, et les derniers heures ont été compliquées. TheHope ne veut rien lâcher, il revisse sa casquette sur la tête, harnache son sac à dos et d'un ton ferme, commande le départ.

J1 – 15h30 UTC-3

Voila 1 heure de plus qu'ils crapahutent dans cette jungle épaisse, la quatrième balise est à porté de boussole, la voila enfin. Perfect-Crime lève le ton et tente d'intimider TheHope pour ralentir. Après quelques instants TheHope décide de se lever.... jette un œil sur le groupe.
TheHope : Aller, bande de mauviettes, bougez vous !!
Contraint et forcés, avec des douleurs plantaires importantes le groupe reprends sa route. Après quelques minutes de marche, les voilà à une intersection de chemins, apparemment des traces de véhicule laisse à penser que les chemins sont fréquentés par des véhicules.
J2J2 : hé... je....et si on faisait du stop ?  
TheHope : Il nous faut cette dernière balise, ensuite... pourquoi pas. Aller, hâtons nous.

J1 – 17h30 UTC-3

Se serrant les coudes, le groupe progresse le long du chemin, à quelques encablure de la dernière balise un bruit de moteur se fait entendre....
TheHope : Max, tu as l'air encore vaillant, je vois la balise à 300m plein Ouest, fonce la récupéré....
Maximus : Comment te dire, tu la vois ? C'est toi le patron, alors, va la chercher toi même !
TheHope : Ok, PF ? Non, bon bah, j'vais vous montrer moi.
Le bruit du moteur se rapproche du chemin, bientôt à porté de vue, et toujours pas de TheHope de retour.
Soudainement, un petit chant semble venir du même chemin que le bruit de moteur...au détour une petite camionnette avec une caisse arrière s'approche, J2J2 se lève et fait signe au conducteur. Le véhicule ralentit son allure, et l'on entends cette petite chansonnette...


A l'arrière de la camionnette l'équipe l'équipe d'Agielus, brandit fièrement ses 5 balises... Amusé, Squal s'approche d'eux.
Squal : Félicitations à vous, vous avez semble t'il été plus malin que notre leader qui nous a forcer à marcher sans cerveau. Vous nous feriez une place avec vous ?
Monaciello : Et il est ou votre leader suprême ? Le king d'Amazonie ? Il pêche ?
Petit-Ruisseau : Moi, personnellement, je l'aime pas, alors laissons le là !
Soudainement, le conducteur cri, hurle, vociférant des paroles incompréhensible....KAAAA, KAAA, Kaa Tendant le doigt dans la direction d'ou TheHope viens de sortir du jungle effrayé... poursuivit par un énorme anaconda... En quelques seconde.... gloups... TheHope est avalé par la bête... dans un sursaut de panique, tout le monde monte dans la camionnette apeurés... qui vrombit comme une formule un et file dans la poussière du chemin.
Sur le sol gît la 5iem balise...et le bras de TheHope...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Mer 28 Juin 2017 - 18:19

J1 – 18h16 UTC-3

A l'arrière de la camionnette l'ambiance est lourde, personne n'ose parler. Tous ressassent l'image de la mort de TheHope, et bien qu'il fut un leader tyrannique pour son équipe, sa mort atroce reste ancrée dans les mémoires.
Après encore une heure de piste, le chauffeur de la tape avec sa main au plafonnier pour avertir le groupe qu'ils arrivent à destination.
En effet, sur la gauche de la route on peut remarqué un sentier qui part en direction du sud-ouest et les coordonnées semble en adéquation avec le site d'arrivé.
Les stagiaires descendent, et  emprunte le sentier durant une vingtaine de minutes dans un silence de cathédrale. La nuit ne va pas tarder à tomber lorsqu'il atteignent enfin le camp ou le Général et l'Adc les attendent. A peine arrivé, chacun se pose sans un mot, l'Adc appel à lui Squal et l'interroge.
Après quelques instants, l'Adc Personne pose sa main sur l'épaule de Squal comme une sorte d'adoubement à l'atrocité de a Jungle.
Nos stagiaires installent leurs tentes, range leurs effets de jours et commence à organiser la popote, et ce soir, tout le monde est rassemblé autour du feu.

J1 – 20h10 UTC-3

GZ : Stagaires... Le légionnaire Sam nous à quitté, je sais que certains d'entre vous était proche de lui. Mais un légionnaire ne vit que pour la patrie. Respectons ce soir une minute de silence en son honneur....
AP : MORT POUR LA FRANCE !!
Tout le monde se mets au garde à vous, et une min de silence s'écoule. Puis chacun se rassoie face à sa gamelle, l’atmosphère est pesante, ils le savent tous, ils doivent en parler. Ils doivent extérioriser.... Mais qui va oser ????
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Jeu 29 Juin 2017 - 17:40

J1 – 20h45 UTC-3

GZ : Stagiaires, avez vous besoin de parler de ce qui s'est produit avec votre camarade ?
Adc : Vous êtes ici pour vous aguerrir, ce genre de situation bien que rare, n'est pas non plus exceptionnelle, nous vous le disions dès le premier jour, soyez sur vos gardes

Squal : Mon Général ? Vous avez fais beaucoup de stages ? il y a souvent des "accidents" de ce genre.  
Starbuck57 : Ouais, parce que moi, j'ai flippé, mais flippé grave quoi.
GZ : Ce stage ne serait pas le plus difficile des stages commando si tout le monde en venait à bout. Cepedant, nous n'avons pur le moment et sur un total de 143 stage eu à déplorer que 28 morts.
Petit Ruisseau : ...Que ??
J2J2 : Mais, mais.... ça fait une moyenne de 2 morts par stage... c'est pas possible.
CeKoYa : ZZZZZzzzzz
GZ : Enfin, les morts, ou disparus.
Agielus : Bon, bah, soyons philosophe, on à déjà la moitié... 1 chance sur 11 de mourir...
Maximus : Et, Et combien ont finit le stage commando sur les 143 promotions?
GZ : René, tu connais plus les chiffres que moi, non ?
Adc : Bah, je vous dirais clairement mon général, que le soucis, c'est pas les morts, mais les blessés graves. Après, nous n'avons pour le moment validé de 197 stagiaires en 15 ans d’existence. Mais les meilleurs, toujours les meilleurs Mon Général.
Xarfrax : De blessés grave, j'aime cette ambiance sud américaine....
Intelline : Je suis claqué, je vais me coucher, toujours mieux de pas entre tout ça.
Monaciello : Il y a des stages ou personne n'as réussi ?
Adc : J'ai souvenir d'un stage, ou nous avions laissé pendant 3 jours les gars au milieu d'une zone d'orpaillage illégale. Il devaient resté planqué et se fondre dans le jungle. Nous en avions vu 6 sur les 9 de ce stage abandonner au bout de 24h, une hécatombe se stage. Ce stage, il n'y avait pas eu de mort, mais le brigadier Luke du 9RiMa avait perdu sa main droite en combat singulier au couteau contre un légionnaire nommé Vadeaur. Les deux derniers vait été jusqu'au bout des 6 semaines de stages, mais n'avait pas réussit le parcours final.
Perfect-Crime : Et vous pensez quoi de notre groupe Adjudant-chef ?
Sur cette demande, le Général Zaimeur se lève et quitte l'assistance sans un bruit... D'autres lui emboîte le pas, et chacun comprends qu'il est temps de se reposer. L'adc comme à son habitude, fait le tour du camps, et derrière un énorme arbre il remarque deux silouhettes qui chuchottent. S'approcha doucement, et tends l'oreille.
... lors d'une mission d'infiltration dans le sud de la jungle Guyanaise proche de la frontière du brézil, j'ai souvenir qu'un des gars de mon équipe à eu une drôle de surprise au réveil. Au réveil il ne pouvais pas ouvrir les yeux, il s'est mis à crier de peur...
Oh, mais pourquoi?
... sa tente était posé sur un nid d'araignées guêpes, particulièrement agressives. Le pauvre bougre, je m'en souviens encore de ce caporal qui tentait de se gratter le visage, mais à chaque fois que ses mains touchait une morsure, une douleur intense envahissait tout son corps...Je crois qu'il en est mort...

Juste après ce récit, le conteur laissa son compagnon seul dans son effroi et s'en retourne vers le feu... mais BADABOOM PATATRAC... il se prends les pieds dans une racine et se retrouve la gueule pleine de boue. Cherchant à s'essuyer avec sa tenue qu'elle surprise n'a t'il pas lorsqu'il ouvre les yeux.... tout le monde cours à droite à gauche et on entends.... "AU FEU.... AU FEU" une tente brûle... En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, l'ADC prends le sceau dans lequel il faisait tremper ses pieds quelques instants avant et et éteint l'incendie.
Après ce petit incident, décision est prise de regrouper les affaires et de ranger le camps, les stagiaires un à un vont se coucher, seul un stagiaires est pétrifié de terreur derrière son arbre.

J2 – 3h45 UTC-3
Le fleuve dans cette portion charrie de nombreux débris suite aux dernier intempéries équatoriaux des semaines précédentes. D'un pas léger le 1er Classe Echo est sortie de son abri nocturne pour aller pisser. Passant devant le groupe de sac, il ne peut s'empêcher de fouiller... fouiller. Il sait que ce n'est pas bien, mais il cherche dans le un sac bien précis et trouve... Ah, je savais bien que c'était le Sapeur Derien... Tous les même ces pompiers. D'un pas encore plus léger, presque soulager, le 1er classe en oubli d'aller pisser. S’apprêtant à refermer sa tente, il est soudain interloqué par un bruit venant d'une autre tente... une sonorité familière, plutôt faible et qui semble monter crescendo....


Le sifflement se fait de plus en plus fort, et l'ADC hurle... le silence revient immédiatement dans le camps, et les stagiaires finissent leur nuit.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Lun 3 Juil 2017 - 22:12

J2 – 6h45 UTC-3

    En ce troisième matin de stage, s’éveille et sort de la tente J2J2, malgré la fatigue et le stress accumulé, c’est un matinale qui aime profiter de l’aube pour réfléchir. J2J2 se prépare une boisson chaude à base de ricoré sur le réchaud puis s’éloigne du camp en marchant le long du fleuve. Le second à se lever est Squal, cette nuit il a dormit sous la tente d’un autre stagiaire, celle d’Intelline semble-t-il. Le Chef avait besoin de discuter calmement avec son adjointe à tête reposée. Leur discussion tournant autour des comportements de certains stagiaires.
Ne souhaitant pas laisser planer des rumeurs inutiles, il s’est réveillé dès l’aube pour partir rejoindre sa tente avant le levé de la troupe, mais J2J2 qui traîne près de la rive à vu la scène.

    Il n’est pas loin de sept heures et demie quand l’ensemble du camp se réveille, non sans se remémorer la nuit légèrement agité, et la terrible mort du jour précédent. Autour du feu rallumé Maximus et Xarfrax semble s’échanger des amabilités pour une tasse de café. Monciello assis sur une caisse de munitions regarde le duo se balancer quelques escarmouches verbales. CeKoYa quand à lui ronfle, ronfle, et ronfle…Au bout de quelques minutes Starbuck57 qui supporte de moins en moins le comportement laxiste du feuillu va secouer un peu sa tente en prétextant que le soleil se lève à l’est….

    Armé de sa tasse à café doublé d’une poignée en forme de crosse de revolver, l’Adc fait le tour des stagiaires pour leur expliquer qu’aujourd’hui, ils recevront une instruction de survie en milieu hostile version Jungle.
Adc : A neuf heure, rassemblez-vous près de la tente de ravitaillement, nous vous présenterons le matériel de survie « Jungle ».

J2 – 9h05 UTC-3

GZ : Ce matin, je vais vous présenter les différents équipements des trousses de survies. Tous d'abord la trousse spécial Chasse. Elle se situe sous les sièges éjectables des avions d'armes de l'armée de l'air. A l'intérieur vous pouvez trouver.... de survie... lam.... miro.... l'énumération du matériel est vraiment ennuyeuse, l'ensemble des stagiaires baille aux corneille quand...
GZ : l'ATROPINE.... telle une panthère, le général bondit sur CeKoYa qui s'était endormi et lui pique la mini seringue dans la cuisse... réveillant ce dernier qui se tord et hurle....
CeKoYa : Mais, vous êtes fou, vous êtes un grand malade.....
Starbuck57 explose de rire, et se roule par terre devant la mésaventure de CeKoYa. Les autres d'abord médusés par le bond du général, finissent par sourire, voir à plein poumon pour certains.
Agielus : C'est un grand malade, tu ne trouves pas J2J2 ?... J2? J2? Max, Max, tu n'as pas vu J2J2
Maximus : Quoi ?
Agielus : Je ne vois pas J2J2, d'ailleurs ça fait un moment que je ne l'ai pas vu.
Maximus : Super, et alors, qu'est ce que tu veux que ça me fasse, tais toi, sinon on va se faire miner par le Général.
Xarfrax : Mais tu va pas la boucler Max, toujours en train de foutre le bordel toi !
Maximus : Hein, quoi ? Nan sérieux, t'es malade ou quoi !?
Squal : Chut boudiou, ca suffit Max.... 
Maximus : Mais Oh, pourquoi moi ? Je, je
Xarfrax : Je, Je .... blabla.... vas y caliméro, vas dire que t'y es pour rien....
Monaciello : Ouais, Max arrête donc un peu, on va se faire défoncer parce que tu sais pas te calmer.
Maximus : J'hallucine, J'hallucine.... vous êtes ... marre de tout ça... C'est bon, j'me casse...
Petit Ruisseau : Du calme, les gars, vous abusez un peu, non ?
GZ : SILENCCCEUUUUU, vous allez vous respecter, Non de Moa !
C'est quoi se foutoir, vous vous croyez à la l'école d’application initial ou quoi ? C'est moi qui parle, vous vous la bouclez.
On va pas y passer la journée, vu l'ambiance délétère, je vous laisse vous démerder avec le canot de secours, les fusées de détresses et les kits de soins...


J2 – 11h35 UTC-3

Starbuck57 : Et voila, on à l'air fins.... vous pouvez pas prendre un peu de recul, non ?
Agielus : Bon, je voulais juste signaler que J2J2 à disparu quoi !
CeKoYa : Et tu as remarqué ça tout seul, ou tu l'as balancer dans le fleuve ?
Agielus : T'es jamais aussi intéressante que quand tu dors toi ? non ?
Xarfrax : C'est pas gagné entre le boudeur et le dormeur...
Intelline : Xarf, tu devrais te calmer, parce que ça pourrait mal finir tout ça. Le général, nous à demandé de nous débrouiller avec les Kits, fusées, et canot... Alors.
J2J2 : On parle de moi ? J'étais là, non loin. Pas d'embrouille, c'est pas parce que vous ne me voyez pas que je ne suis pas là.
Squal : Alors, action. Laisser moi commencer. Dans le kit de soins on retrouve quoi, l'un d'entre vous à des connaissances médicales ? 
Monaciello : Ok, moi, je vais regarder le canot. Squal tu m'aides ?
Perfect-Crime : Bon bah à moi les fusées de détresse, on va bien rire.

Perfect se saisit de la fusée de détresse, essaye de comprendre le mécanisme, devant son impuissance Agielus et J2J2 s'approchent de lui pour essayer à leurs tours. Perfect insiste et force sur le mécanisme, Agielus pose la main sur la fusée, et J2J2 s'en saisit avec vigueur...BANG, la fusée part à l'horizontale à une vitesse folle, quelques millisecondes après elle viens percuter le dos de l'Adc qui s'écroule à terre. La fusée rebondit et s'écrase juste à côté de la caisse de munition ou était posé le matin même Monaciello. Il ne faut pas plus de quatre secondes pour que la caisse s'enflamme, en un instant un déluge de balles partent dans tout les sens. Dans leur instinct de survie tous les stagiaires se plaque au sol avec les mains sur la tête.
Alerté par le brouhaha et les éclats de balles sur les arbres, les tentes... le Général Zaimeur, effectue un roulade qui le positionne juste derrière un tronc allongé au sol servant jusqu'alors de banc. Après quelques instants d'observations, le nombre de balles qui explosent diminue doucement puis s'interrompt. Le Général fonce voir l'Adc qui gémit de douleur, se redresse, se retourne vers Agielus et J2J2 tout deux debout avec la fusée en main... dans un réflexe, ils la donnent à Max qui bêtement la prends.
Adc : JE VAIS VOUS DÉCOUPER FAÇON PUZZLE BANDE DE DANGER.... QUI, QUI ? Quel est le crétin finit à la pisse de bouc qui à lancé cette fusée.
Les stagiaires se retourne vers Max qui tient la fusée...
Maximus : AH NON? merde, c'est pas moi ? C'est J2J2 et Agielus...
GZ : BON, qui est le responsable ?
les stagiaires désignent successivement Agielus et J2J2. Le Général Zaimeur devant les dénonciation se tourne vers l'Adc qui s'est déjà remis sur pattes et lui fais signe. Attrapant par le col Agielus, le soulève comme une plume et l’emmène au delà du regard des stagiaires, en direction d'un peu plus loin. Au bout de deux heures, l'Adc revient. Les stagiaires inquiets sont réunit autour du général et observent le retour parmis eux de l'Adc.
Adc : Devant l'irresponsabilité de son acte le Commandant Thur à été renvoyé dans son unité.
Vous avez maintenant  trois heures  pour remettre  le camp en ordre, ACTION !!!



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Mer 5 Juil 2017 - 0:59

J2 – 18h45 UTC-3

    L'après-midi touche à sa fin, le camp à presque retrouver son aspect normal. Les stagiaires sont éparpillés tout autour du camp, Squal et Intelline comme souvent, discute ensemble. CeKoYa qui pour une fois ne dort pas, s'affère près de la popotte. Starbuck57 et Petit-ruisseau sont assissent près de la rive et observe Monaciello qui fait de drôle de mouvement lent et répétitif un peu dans tout les sens. Maximus à décidé de discuter et d'échanger avec le Général et l'Adc. J2J2 et Perfect-Crime sont partit chercher du bois pour la nuit.

Adc : Venez par ici ! Après quelques échanges avec chacun d'entre vous durant ces premiers jours, j'ai pu observer certains comportements.
Vous avez tous la possibilité d'abandonner, vous voyez la cloche qui se situe sur le piquet de la tente du général, il vous suffit de la faire résonner pour que nous vous sortions du stage. Des volontaires à l'abandon ? Non, c'est bien, alors ce soir, vous allez devoir vous trouver à manger par vous même.

Maximus : Quoi ?
Adc : Vous avez très bien compris, vous aller devoir chasser, pêcher, ou cueillir pour vous alimenter. Le premier que je vois fouiller sous la tente de ravitaillement, seras éliminé du stage.


J2 – 19h55 UTC-3

    Après quelques minutes de tergiversation, les stagiaires tente de s'organiser. Décision collégial est prise de faire différentes groupes, Squal, Perfect-Crime et Intelline vont tenter de pêcher sur les bord de la rive avec un fils et un hameçon de fortune confectionné avec différents éléments récolté sur le camps. Intelline tente de créer une nasse avec des tresses de liane pour essayer d'attraper des petits poissons qui traîne au bord.
Starbuck57, Maximus et Petit-Ruisseau décide d'aller longer les sentier pour trouver baies et fruits que la jungle pourrait fournir. Il s'éloignent en partant par le sud du camp et s'enfonce dans la jungle.... aucun ne songe à prendre une boussole et le trio s'aventure sac au dos de plus en plus dans la jungle.
CeKoYa, Xarfrax et Monaciello récupère des munitions, 2 famas et 1 pamas, et décide de partir dans la jungle pour chasser les sangliers sauvages qu'ils ont croisés lors du raid le premier jour.

J2 – 21h15 UTC-3

    Déjà plus d'un heure et demi que les trio sont à pieds d'oeuvre. Les pêcheurs ont été bons, déjà plusieurs poissons ont été sorties de l'eau et pas mal de fritures pris sur les berges grâce à la nasse, sont déjà en train de dorer au dessus du feu. Notre trio n'est pas peu fier de sa réussite. Cependant, Squal en leader commence à se demander où en sont les autres. Laissant quelques instants Intelline et Perfect-crime à leurs pêche miraculeuse, il s'éloigne un peu pour tenter un contact radio par TRPP11-C.
Squal : SIERRA ECHO. Leader à TRIO 2, répondez 
Squal : SIERRA ECHO. Leader à TRIO 3, répondez 
.... Quelques instants passent, avant d'entendre peu être une réponse entrecoupé de grésillements.
Petit-ruisseau :LIMA BRAVO....grzgrzgrz TRIO 2, Parlez
Squal : SIERRA ECHO. Quelle est votre position ? Parlez 
Petit-ruisseau : LIMA BRAVO....Direcgrzgrz  sud, 30 migrz pas de bousgrzgrz ... PARLEZ
Squal : SIERRA ECHO. On vous entends mal, Répétez 
Petit-ruisseau : LIMA BRAVO....on prengrzgrz  le chemigrz...grzgrz cmap, PARLEZ
Squal : SIERRA ECHO. Rentrez au camp, Répétez 
Petit-ruisseau : LIMA BRAVO....on rentgrzgrz surgrz...grzgrz trente minute, Collationnez
Squal : SIERRA ECHO. Ok, retour trente minutes, FIN 
Squal prend une gorgée d'eau et reprend sa tentative de communication.
Squal : SIERRA ECHO. Leader à TRIO 3, répondez 
Squal : SIERRA ECHO. Leader à TRIO 3, répondez 
Squal se dirige vers Intelline et Perfect-Crime, pour leur donner des infos.
Squal : PF, Intelline, je n'ai pas de nouvelle du second trio parti à la chasse, je vais m'avancer dans leur direction et tenté de les joindre par radio. 

J2 – 22h35 UTC-3

    Voila plus d'une heure que Squal est parti chercher le trio de chasseur, les cueilleurs ont retrouvés le chemin du camps. La fritures à été consommé, et les poissons presque tous mangés. Intelline, inquiète de ne pas avoir de nouvelle de Squal et du trio de chasseur essaye de motiver les autres stagiaires pour partir à leurs recherche. Après quelques échanges, les voila en route, tous ensemble, boussoles, lampes frontales, et armes au poing en direction du nord. Avançant tous ensemble, ils s'enfoncent dans la dense forêt, en criant les noms des stagiaires disparus.
Intelline : SQUAL !!! XARFRAX !!!!
Maximus : CeKoYa, Monaciello !!!
Sans s'en rendre compte, les stagiaires s'écartent les uns des autres, jusqu'a ne plus distinguer que les lueurs de leurs lampes frontales faiblement, puis un crie, un cri de peur....
Starbuck57 : AAAHHHHH ..... PAR ICI.... Ici, venez...
Les stagaires qui entendent les appelles de Starbuck57 approche à grande enjambées, et une fois à côté d'elle.... au sol, assis, dos appuyé sur un arbre, Xarfrax gît sans vie avec une seringue enfoncé dans la veine du bras droit.
Petit-ruisseau se penche pour prendre son pouls, et le constat est affligeant, pas de pulsation, le corps est encore chaud....
Pris d'une panique soudaine, intelline.
Intelline : SQUAL !!! SQUAL !!! SQUAL !!!
Maximus : Chut ! CHUT, écoute Intelline, écoutez tous, taisez vous et tendez l'oreille..
Intelline : Aller, séparons nous, il faut les retrouver
Tous les stagiaires sans réfléchir partent dans tous les sens, presque de manière insensés, illogique, et chacun se retrouve rapidement seul au milieu de nul par. Quand tout à coup un sifflement d'abord imperceptible, puis de plus en plus fort semble venir de la direction sud...

Consciemment les stagiaires s'orientent vers le sifflement, et dans une chance qui n'en est peut être pas une, les stagiaires se retrouve dans une clairière ou une lueur attire leur regard. Un feu crépit et autour de celui ci, Squal, CeKoYa et Monaciello sont côte à côte. Voyant arriver les autres stagiaires, Squal leur explique qu'il n'a pu trouver Xarfrax.
Perfect-Crime : Il est mort, il est mort!!!!! Et ce n'est pas ses histoires effrayantes qui lui auront sauver la vie.

J3 – 00h05 UTC-3

    Les stagiaires s'en retourne en direction du camp non sans récupérer le corps de Xarfrax entouré d'un linge. Dans un silence la troupe avance dans la nuit, Monciello ouvre la route avec son sens aiguë de l'orientation et sa boussole, il retrouve rapidement le camps.
Arrivé sur place, Squal va faire le débriefing de la situation au Général qui rejoins les stagiaires autour du feu, personne ne parle.

GZ : Allez vous reposer, nous allons gérer avec l'Adc.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Dim 9 Juil 2017 - 0:01

J3 – 6h45 UTC-3

    Ce matin le drapeau est en berne sur le camp, l'Adc à veillé toute la nuit la dépouille de Xarfrax, Squal en bon chef de groupe lui apporte un café, et échange avec lui quelques mots sur le stage.
une pluie fine et infini ne cesse de tomber depuis l'aube sur la Guyane française, et le sol commence à devenir de plus en plus boueux.
Adc : Le temps ne joue pas en notre faveur, il va surement falloir quitter ce camps de fortune dans la journée, nous allons devoir rejoindre le camps Bravo qui est mieux équipé. Cette zone proche du St Laurent est inondable, et nous ne pouvons poursuivre le stage ici .

J3 – 7h35 UTC-3

    La nuit fut courte pour nos stagiaires, la pluie incessante et la mort de Xarfrax n'ayant pas laissé de répit pour reposer corps et esprits.
Ce matin, chacun s'affaire à ses taches matinale, ces fameux TIC (Travaux d'Intérêt Commun) établit en début de camp. Maximus et CeKoYa au latrines, Monaciello, Starbuck57 aux cuisines, Squal, Perfect-Crime et Petit-ruisseau à l'eau potable, et enfin J2J2 et Intelline au feu et ravitaillement en bois. Inutile ce matin, avec la pluie et la perspective de quitter le camps.

J3 – 8h00 UTC-3

GZ : Stagiaires, un groupe du 9RIMa sera parmi dans la journée, pour venir nous aider à démonter le camps. Une fois celui ci démonté, nous rejoindrons le camps Bravo qui se situe à 11 km au nord de notre position afin de continuer et finir se stage.
Un point que je veux éclaircir rapidement, j'ai remarqué ces derniers jours que le comportement de certains n'était pas digne de se stage, nous sommes des soldats, nous devons avoir une hygiène de vie irréprochable être exemplaire pour la nation....

Devant la ton solennel pris par le Général, les stagiaires se regardent les uns les autres, se demandant qui, quoi, surpris par cette remarque.
Adc : Certains d'entre vous ont cru que nous ne remarquerions rien, c'était mal nous connaitre.
L'Adc fouille dans son sac et dans un geste théâtrale tends devant lui une bouteille de Vodka !!
Adc : Nous vous avions avertis que l'alcool était interdit sur le camp, j'ai trouvé cette bouteille vide dans les déchets derrières les sacs de sables.
Le général, lança alors un regard noir aux stagiaires.
GZ : Vous avez la journée pour vous dénoncer, ou dénoncer vos camarades.

J3 – 11h00 UTC-3

Le RIMa est présent depuis plus d'une heure, et la désinstallation du camps s'effectue rapidement. Les stagiaires quand à eux ruminent les mots du général, cherchant et discutant parfois entre eux pour savoir, qui !
CeKoYa : Franchement, la loose quoi. Se faire gauler voir pire à cause d'une bouteille de détergent d'âme.
Maximus : Nan, mais t'as pas finit de dire des conneries, c'était interdit, interdit quoi !
Squal : Les règles c'est les règles, heureusement que je t'ai pas chopé avec CeKoYa, sinon ... 
CeKoYa : Sinon quoi ? Hein ? QUOI ! Ça la joue le chef, mais ça assume pas. T'étais bien content de t'en glissé un verre derrière le gosier le premier soir, non. Ce qui est fait est fait, on va pas en chier une pendule de toute façon ils ne savent pas qui à apporté cette bouteille. Si on se serre les coudes il nous dégagerons pas tous.
La nuit dernière j'ai sauvé l'un d'entre vous qui se reconnaîtra et qui se mettais une belle lampé de Whisky dans le cornet. L'Adc tournait comme à son habitude dans le camp, et je me suis bien arrangé pour qu'il dorme... une petite lichette de somnifère dans son godet... haha !!! Pas vu, pas pris !

Monaciello : ... mouais... mais Pris, Pendu  !
Petit Ruisseau : Ok, on avait besoin de décompresser après l'affreuse mort de Xarfrax... Et dans ces cas là, un  bon Jack Daniel's te permet de mieux dormir, je peux comprendre.
Starbuck57 : C'est pas sérieux, on aurait papoter quelques heures, refaire le monde, et conquérir de nouvelles étoiles.
Intelline : Et Xarf, c'est toi aussi qui lui à collé du somnifère par intraveineuse ???  Tu voulais le sauver, c'est ça ?
J2J2 : Intelline, tu y va fort !
Squal : CeKoYa ? C'est vrai, Xarfrax c'est toi ? Non, je peux pas y croire.
Perfect-Crime : Je suis sidéré, SI.... Dé... RRRrréééé...
   CeKoYa ne trouve pas de mot, ne cherche même plus à expliquer quoi que ce soit, il à compris dans le regard de ses compagnons qu'il n'a pas fait le bon mélange, que son jugement n'a pas été le bon. Mais il croit en l'amitié qui les lit maintenant, il doute cependant de certains.
Le Général commande le départ du camps et durant toute la marche Petit-ruisseau rumine, quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi CeKoYa aurait il voulut faire du mal à Xarfrax. Dans leurs déplacements en quinconce le long du sentier, certains essayent d'échanger des regards, des mots, une explication franche avec CeKoYa s'impose. D'autres par contre ne le regarde plus, au contraire de certains qui ne le quitte plus du regard. Chacun utilisant le temps de marche forcé pour réfléchir en silence à ces derniers éléments.

J3 – 18h00 UTC-3

   Le camp est enfin en vu, les pieds souffre, l'organisme aussi, mais les regards semble surtout perdus. Enfin, pas tous.
A peine les sacs et matériels posé, le Général et l'Adc ressemble le groupe.    
GZ : Squal à MOI ! C'est le moment d'assumer votre rôle de leader. Je veux savoir qui à apporter cette bouteille.
Squal : Mon général, vous, vous me demandez de trahir la confiance d'un de mes camarades, alors que vous nous inculquez une étique de famille depuis le début du stage. Je ne peux me résoudre à vous donner un nom sans me sentir salis.
GZ : Bien, Bien Squal, c'est une belle et honorable réaction de la part d'un chef. Je vous félicite, je vous serre la main car vous venez de gagner mon respect. MAIS, vous êtes viré du STAGE! ALLER OUST!!
Squal : CEKOYA ! CEKOYA, c'est lui, c'est lui....demandez aux autres, ils le savent, il le savent, Mona, Intelline, Petit-ruisseau, Maximus, tous le savent... Mon général...
A peine Squal venait de balancer le nom que tous ou presque désignent CeKoYa en s'écartant de lui d'un pas en arrière.

GZ : Voila qui est réglé, Infirmier Eastwick , prenez vos affaires, vous prendrez la pirogue avec les hommes du 9e RIMa, vous êtes exclu du stage  pour usage d'alcool prohibé et serez surement juger pour la mort du Capitaine Kavairn une fois les preuve réunit.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Lun 10 Juil 2017 - 20:18

J3 – 19h45 UTC-3

    Après cette dénonciation de Squal qui surprit l’ensemble de la troupe, les échanges de familiarités vont bon train autour du repas. Certains persuadé que le Général n’aurait pas viré Squal, et que celui-ci a été faible. Quand les autres soutiennent leur chef pour avoir essayé au moins de protéger un des leurs.
Dans leur coin l’Adc et le Général  prépare déjà la prochaine épreuve. Cette fois, il s’agira d’une séance de tir en visu nocturne. L’organisation d’une telle activité demande du sérieux et une bonne dose de calme.
Adc : Venez par ici ! Ce qui vient de se produire n’est que le résultat d’un manque de respect flagrant des règles de vie dans le stage. Le sujet étant définitivement clos, nous allons vous présenter l’exercice suivant qui compteras pour le quart de votre notre final.
Maximus : Bien, que l’on passe à autre chose, je suis curieux de savoir ce qu’ils nous ont concocté ses deux fous.
Adc : Je vous demande de préparer vos sac et gilets de combats pour une séance de tir et de déplacement tactique nocturne. Vous serez équipés de vos OB-44, vous évoluerez sous les ordres de vos instructeurs. Nous vous suivrons au pas à pas à 1 mètre derrière vous. Et noterons vos temps de tirs, de réactions, vos choix de cible et leur élimination, ainsi que le temps que vous mettrez pour finir le parcours.

N4 – 21h45 UTC-3

    Ce soir le ciel est encore chargé de nuages, la nuit est presque noir, les intempéries de la vieille on laissés de nombreuses traces, les ruisseaux coulent à torrent, et les feuillages sont remplit d’eau.  Le Général rassemble les troupes et demande à chacun de vérifier l’équipement de son voisin.
Petit-ruisseau : Perfect-Crime laisse-moi regardez. OB, Check. Gilet, Check. SGL, Check.
Tout le monde passe ne revue les équipements, et une fois finit Squal en bon leader avertit le Général.
GZ : Bien, en colonne pas un, suivez-moi sans un bruit.
La colonne se mets en route le long du sentier qui remonte vers le nord-ouest sur environ neuf cents mètres avant de bifurquer sur l’ouest pendant plusieurs minutes.
Starbuck57 : J’ai entendu parler de cette épreuve avant de venir à ce stage. Il semble que ce soit la p….
GZ : Sans un bruit, ç’est pas claire comme ordre ?
Après une grosse demi-heure de déplacement, le Général arrête la troupe près d’une barrière naturelle de broussaille. Posant un genou à terre, bras cassé et poing fermé, tout le monde comprends immédiatement que l’ordre est de s’agenouiller en silence.

N4 – 22h22 UTC-3

    L’Adc Personne s’approche de Starbuck57 et lui pose la main sur l’épaule avant de lui chuchoter.
Adc : Tu avais l’air impatiente durant le déplacement, c’est donc toi qui va commencer. Une équipe à positionnée 12 cibles de chaleurs et 4 leurres sur le parcours qui se situe à quinze mètre au nord de notre position.
Une fois engagé dans le parcours, tu ne peux pas faire demi-tour, attention, certaines cibles ne se laisseront pas tirer comme des lapins.

Sur ces quelques conseils, Starbuck57, effectue ses coups de sécurité, engage son chargeur et descend son OB-44 sur ses yeux. La jungle jusqu’alors quasi noir, devint lumineuse, tel Néo dans matrix, notre stagiaire  s’engage avec l’Adc à ses basques. Au sol le parcours est fléché par des lumières phosphorescentes, on ne peut pas se tromper. Starbuck57 progresse doucement, et distingue une première cible lumineuse en forme de mine DJK, sans hésitation elle ouvre le tir et fait mouche. Encouragée et félicité par l’Adc elle poursuit son parcours, presque comme si elle était née pour ça. Après une vingtaine de minute l’Adc lui annonce la fin du parcours et un résultat plus que correct avec onze cibles détruites, malheureusement un leurre abattu et un temps de 19 min et 48 secondes.
De retour au point de départ, c’est J2J2 qui s’apprête à commencer le parcours avec le Général comme gardien. Il ne faut pas longtemps pour entendre la 1ère détonation, et étonnement elles se succèdent rapidement. Sur le parcours, J2J2 est constamment en mouvement, ne laissant que peu de répit au Général.  De retour au point de départ, le général debrief J2J2, le félicitant pour son engagement, mais finissant par un laconique.
GZ : Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, seulement 8 cibles, 2 leurres détruit,  mais 14 min 32 secondes.
Le stagiaire suivant est Squal, leader du groupe, il semble plus motivé que jamais.  Souhaitant montrer à ses camarades de quel bois il se chauffe. L’Adc se mets en position derrière lui et d’un signe de la main, indique à Squal que le chronomètre vient de démarrer.
Squal avec ses grandes enjambées rejoint rapidement le 1er point de contact, et dans un réflexe lance son couteau sur la 1er cible. Un fin sifflement  se fait entendre et celui-ci vient se planter au cœur de la cible. Un roulé boulé plus tard, la cible suivante apparait, cette fois ci c’est bien une détonation qui résonne. Le parcours serpente entre les lianes et les troncs, malgré sa grande carcasse Squal se déplace avec une aisance remarquable, rien ne semble pouvoir le ralentir, mais son souffle commence à s’entendre. Les cibles sont éliminés une à une et la fin du parcours rends son verdict. 10 Cibles, 0 leurres, 16 min18 secondes.
Les stagiaires qui ont déjà effectués leur 1er passage vont se poser dans le silence dans une zone à l’arrière du parcours et échange quelques mots à voix basses, très basses, des chuchotements pour ne pas attirer la foudre des instructeurs.  Un à un les stagiaires réalise leur 1er passage. Une fois tous réunit au calme un debrief est organisé par les instructeurs.

N4 – 23h15 UTC-3

Monaciello, Intelline et Perfect-crime échange calmement sur leurs prestations respectives, tout en vantant la qualité de leur tir, de leur déplacement, ou encore de leur style.

GZ : Bon, pour ce 1er passage, voici les quelque résultats remarqués.
Intelline : 1er avec un score de 86%. Une petite erreur de tir sur une cible et un temps correct.
Petit-Ruisseau : 2nd avec un score de 82%. Un tir parfait, mais trop lente.

Perfect-…

Maximus : 6em …

J2J2 : Dernier. Trop d’erreurs au tir. C’est rapide, c’est fluide, mais ce n’est pas dedans…
Une mention spéciale pour la surprise de ce 1er passage. Squal, qui de son initiative, a éliminé 4 cibles au couteau. Initiative qui lui vaut nos félicitations.
Maintenant, nous allons faire un second passage, nous ne serons plus 1 mètre derrières vous, mais tapit sur le parcours. Et nous vous compliquerons la situation.
Vous avez 15min pour reconditionner le matériel, et vous les uns derrière les autres espacés de 30 secondes.


N4 – 23h55 UTC-3

    Cette fois l’exercice semble se corder, et le regard des stagiaires n’est plus au sourire, mais à la concentration, car il s’agit d’un exercice à balles réel.
L’Adc et le Général sont partis depuis maintenant 5 min et se sont enfoncés dans le parcours, tout le monde prépare son second passage. Le 1er à s’élancer est J2J2, suivit de Maximus, Perfect-Crime, Starbuck57, Intelline, Petit-Ruisseau, puis Monaciello et enfin Squal pour fermer la marche.   Après quelques secondes seulement, les premiers tirs résonnent, une symphonie de tac à tac, comme un balai de casse-noisette version hardcore.  Un enchainement de doublette, des rupteurs de chargeurs qui clics. Intelline glisse soudainement et puis trébuche avant de s’affaler de tout son long. Se mettant débout aussi promptement qu’une puce de cirque, elle voit une ombre lui couper le champ de vision venant d’une direction anormale. Puis soudainement un sifflement strident se fait entendre montant vers le ciel…. BBANG, un retentissement et une forte lumière se dégage du ciel… un feu de détresse vient d’exploser. Tous les stagiaires, munit de leur OB-44 sont éblouit… Arrachant à leur visage les lunettes de visions nocturne, les voilà aveugles, enfin pas tous….. un cri se fait entendre, c’est le général qui.
GZ : ARME EN SECURITE !!!
Tout le monde exécute les ordres, mais il semble que l’un des stagiaires cours entre les autres apparemment lui n’a pas eu de soucis visuels. Tous les autres semble être balloté chacun leur tour, comme si quelque les fouillait, puis ….
Je m‘en doutais, tu es un légionnaire, merci pour ton béret, je les aurais, je vous aurais tous… la voix légèrement masqué par le sifflement de la fusée de détresse.
Les yeux de nos stagiaires ont besoin de temps pour se réadapter, cherchant tous à s’orienter au son des voix de l’Adc et du général qui les appelle, dans ce foutoir nocturne, le sifflement de la fusée s’estompe doucement et fait place à un autre ...


N4 – 00h35 UTC-3

    Le calme est revenu sur le site et tous se retrouve autour des instructeurs, le général Zaimeur semble abattu par la situation. Il constate avec effroi que rien ne se passe correctement durant se stage. L'Adc lui dépité ne dis mot, et marche en tête vers le camps. Une fois sur place, la fatigue et le stress accumulé fait son oeuvre et personne ne traîne pour aller se coucher.
Demain est un autre jour  !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Mer 12 Juil 2017 - 14:53

J4 – 7h35 UTC-3

    La nuit fut pour une fois assez reposante, courte mais reposante. Surement l'épreuve de tir de la nuit dernière et son éblouissante fin. Ce matin n'est pas comme les autres, en effet devant l'ampleur des dégâts de la troupe le Général Zaimeur et l'Adc Personne ont décidé d'octroyer une journée OFF à notre troupe. Bien plus qu'une journée de repos, les instructeurs ont choisit de rapatrier pour la journée les stagiaires vers la côte pour leur faire la visite de la base aérospatiale de Kourou.
L'Adc comme à son habitude est lui levé dès l'aube, aimant prendre son café au bord de la rive, il rumine tout de même les différentes situations presque ubuesque que son groupe à vécu. Marmonnant dans sa moustache...
Adc : c'est peu être plus pour moi tout ça... je sature... ok, c'est agréable de se retrouver là, mais je serais pas bien avant maman au bord du ruisseau derrière la maison. Elle me manque un peu maman, et ses petits fromage de chèvre ardéchois.... Bon, je vais profiter du calme pour préparer la journée.

J4 – 8h45 UTC-3

    L'ensemble du groupe est levé, sur le pieds de guerre, prêt à en découdre. Les TIC sont terminés, et bien qu'aucun instructeur ne leur est dit quoi que ce soit, les sacs de combats sont prêt. Squal rassemble la troupe tant bien que mal, car une partie des stagiaires ne semble plus vouloir lui obéir. Probablement que les derniers échanges entre les soldats ne se sont pas aussi bien passés que le Chef du groupe l’espérais.
Toujours est 'il que tout le monde est présent sur la place d'arme, prêt à entonner une marseillaise et à monter le drapeau. Le génral mets tout le monde au garde à vous, fais une revue succincte des troupes, et commande le ton pour le chant, et c'est l'Adc qui s'y colle.

GZ : A l'initiative de l'Adc, nous allons vous permettre une journée OFF. Au regard de vos très bon résultats au tir nocturne et sans pour autant vous autoriser à ne rien faire, ou à flâner dans la jungle toute une journée, nous allons visiter la base de lancement de la fusée européenne sur la base de Kourou. Départ par pirogue d'ici 30 minutes. Nous prendrons les pirogue 6. Séparez vous en deux groupes et préparez vos musettes pour la journée. Nous avons 3h de pirogue puis 45 min d'hélico. Un NH-90 Caiman de la marine nationale nous emmèneras directement à Kourou ou nous devrions arriver pour midi. ROMPEZ


J4 – 9h15 UTC-3

    L'embarquement à bord des pirogues s'effectue rapidement, d'un côté le Général, Squal, Intelline, Mona, Starbuck57 s'installe dans la 1er pirogue, L'Adc, Petit-ruisseau, Perfect-Crime, Maximus, J2J2 dans la seconde. Les embarcations filent rapidement pour remonter le maroni, et les trois heures passent assez rapidement.
Une fois arrivé au port, le NH-90 les attends moteur tournant, pas le temps d'aller pisser, embarquement immédiat.
Après une demi heure de vol le long des côtes guyanaises l'aire de lancement majestueux de Kourou est en vu.


J4 – 12h10 UTC-3

L'ensemble des militaires débarque de l'hélico et rejoigne la zone d'attente du H. Après quelques minutes l'hélicoptère quitte la zone.
Adc : Bien, maintenant, considérez vous en quartier libre jusqu’à 17h, puis nous nous retrouverons ici même, pour retourner à notre stage.
Vous avez 2 accompagnateurs du site à votre disposition pour les visites. Si vous nous cherchez le Général et moi seront au Zinc.

Voila nos stagiaires partis pour la visite de la base aérospatiale, tous sur pris de cette journée aussi surréaliste qu’inattendu. Tous comme dans les pirogues, les deux groupes se reforme à l'identique, certains préférant aller visiter en premier le pas de tir, alors que les autres les salles des opérations.

J4 – 15h25 UTC-3

Déjà plus de trois heures que les groupes se sont séparés, quand il se recroisent enfin sur les passerelles de l'aire de lancement B-6.
Maximus : Alors les biffins, on a fait du selfi familial, entre Poto !!
Squal : Il suffit, te sens pas obligé d'être désagréable.
Petit-Ruisseau : Toi, la ramène pas trop fort, je sais, je sais moi!!
Intelline : Laisse Squal, un long silence vaut mieux qu'un mauvais discours.
Petit-Ruisseau : Ouais, niveau silence.... certains sont meilleurs que d'autres !
Monaciello : C'est tout plein de finesse comme remarque, tu rigoleras moins... enfin j'me comprends...
J2J2 : C'est une menace ? TU va tâter de ma salade de phalanges...
Les deux groupes commence plus qu'a s'échauffer les esgourdes dans les couloirs du second étage de la tour, et les accompagnateurs ne semblent pas en mesure de calmer la situation. Alerté par le brouhaha dans le couloir, les personnels de sécurité du site interviennent non sans mal au milieu du pugilat....
    Après avoir séparé les protagonistes, les services de sécurité enferme les stagiaires dans deux cellules différentes. L'Adc et le Général sont convoqués dans le bureau de l'officier de sécurité pour un compte rendu de la situation. Les dégâts occasionnés sont colossaux, et trois agents de sécurités ont été transportés au CHU de Cayenne pour des blessures diverses. Il y a même un dépôt de plainte contre Intelline pour morsure ayant entraîné le décollement d'une oreille. Une autre plainte pour matraquage avec un tuyau à l'encontre de Perfect-Crime. Le Général et l'Adc demande à récupérer leurs stagiaires et explique que la lumière serait faites, les fauteurs de troubles punit...
Une fois dans le centre de détention de la base aérospatiale, les stagiaires sont libérés.
Adc : VOUS N'ÊTES QU'UNE BANDE DE interrompu immédiatement par le Général !
GZ : Du calme rené, du calme. Soldats, je vous averti que vous signerez tous en bas à droite, mais plus encore, ça va retomber en pluie fine dans vos unités. Toujours est'il que je veux savoir qui, qui à commencé ?
Starbuck57 : Mon Général, nous étions calmement en train de passer la passerelle B-6 lorsque Perfect-Crime et son groupe nous à insulté.
Perfect-Crime : Quoi, NON MAIS.... C'et du grand délire,  je vais te jouer un air de trompette et tu vas goutter de ma gomme à effacer le sourire. ESPÈCE..
Starbuck57 : Voyez par vous même mon Général, un enragé...
A ces quelques mots Perfect-Crime saute au cou de Starbuck57 et tente de l'égorger, aussi tôt retenu par Intelline qui lui attrape le collier. L'Adc dans un geste éclair assène aux protagoniste deux droites rapide et un crochet qui mets tout le monde à terre.
GZ : Je vois qu'on obtiendras rien de vous, alors faisons selon nos règles habituelles, désignez moi le responsable de ce foutoir ?
Les uns et les autres pointent du doigt respectivement Intelline et Perfect-Crime à part égale.
GZ : Vous me fatiguez, vous me fatiguez. Squal, aller, à toi d'avoir l'honnêteté de ta position, désigne moi le responsable.
Avec un légé sourire aux coins des lèvres, Squal fait semblant de réfléchir et pointe du doigt ....
Squal : Perfect-Crime, tout ce que Starbuck57 à dit est vrai.
Le Général se retourne vers les autorités du secteur pénitencier.
GZ : Bien foutez moi le Perfect-Crime en tôle, je ne veux plus le voir. Il resteras à Kourou, faites en ce que bon vous semble.
Vous autres stagiaires, direction le H, nous allons repartir et finir une bonne fois pour toute ce stage de m....

...
..
.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Breiht le Yéti
Star de l'alliance
Star de l'alliance
avatar

Nombre de messages : 3769
Age : 41
Localisation : Entre 3 montagnes
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   Jeu 13 Juil 2017 - 19:21

J4 - 19h30 UTC-3

    Le Général et l'Adc tourne les talon à Perfect-crime et il n'est pas utile de parler pour que le reste du groupe leur colle aux basques. Petit-ruisseau suivant le pas des instructeurs, porte un dernier regard triste sur Perfect-crime. Maximus quand à lui, à juste eu le temps de glissé quelques mots à Perfect-Crime, lui demandant à demi mots des informations sur les affreux qui sont responsable de sont courroux. Monaciello, Squal pas peu fier de leur réussite ont emboîté le pas derrière le général le sourire aux lèvres. Notre troupe de GOMPN rejoint rapidement les hélicoptères qui stationnent sur le H, et tous embarquent sans un mot. On ressent clairement une tension entre les stagiaires, les regards sont presque haineux. Le vol se déroule sans encombre et la troupe est rapidement déposé au port de St Laurent.  

J4 - 20h15 UTC-3

Les pirogues sont vite remplit et les stagiaires s'installent comme à l'aller. Maximus s'approche Petit-Ruisseau et J2J2.
Maximus : C'est pas possible les amis, ont peu pas les laisser s'en sortir comme ça après ce qu'ils ont fait à Perfect-Crime.
Petit-Ruisseau : Bah, oui, je suis triste comme toi Max, mais qu'est ce qu'on peu bien faire maintenant ? Hein !?
J2J2 : Je crois que CeKoYa qui était l'infirmier avait du laxatif dans le sa trousse de soin. Je crois l'avoir vu l'autre matin. On peut très bien leur en mettre dans leurs bouffe. Ca ramèneras pas Perfect, mais ça le vengeras, non ?
Maximus : Ils méritent qu'on soit plus méchant avec eux. Mais pourquoi pas. J'aurais bien dynamité leurs pirogues, moi.
Petit-Ruisseau : Après, ce qui vient de se produire à Kourou, je crois pas que la violence résous quoi que ce soit.
Adc : Ca suffit les messes basses. Qu'est ce que vous manigancez ?
Dans l'autre pirogue tous le monde sourit, apparemment une certaine joie à envahi les stagiaires de cette pirogue. Certains s'amuse même à faire de drôle de blagues.
Intelline : J'en est une bien bonne. Alors c'est deux légionnaires dans un canot, vous la connaissez ?
Starbuck57 : Non, vas y. Je sens qu'on va rigoler
Intelline : Donc c'est deux légios dans un canot. Si les légios tombent à l'eau ? Il se passe quoi ?
Squal : Ils se noient ?
Intelline : Bah, non c'est des Légionnaire quoi ! Bah, les piranhas montent dans le bateau.... Mouahahahahaaaaa
Monaciello : Ah, ouais....quand même ...
Starbuck57 : A moi, A MOI !! Quand un moustique pique un légionnaire, c'est le moustique qui se gratte.
Tous explosent de rires.
Intelline : J'en est une autre. Un jour, les Power Rangers ont rencontré les légionnaires. Maintenant on les appelle les Télétubbies.
Le Général Agacé par ses blagues à répétitions, calme la troupe qui ne peut contrôler ses rires. Rajoutant, blagues après blagues...
Squal : Les forces spéciales anglaises (SAS) portes des pijamas Légionnaires!!  
Monaciello : Un légios peu abttre hulk.... deux fois.
Starbuck57 : Quand un légios lance un grenade, ça fait 50 Morts! ensuite la grenade explose
L'embarcation devient un cirque ambulant, le Général comme à voir rouge, la mourtade lui montre tellement au nez qu'il se mets à hurler.
GZ : MAIS VOUS ALLER LA BOUCLER, OU VOUS RENTREZ A LA NAGE !!!!
    Le calme revint dans l'embarcation quelques seconde grâce aux cris du Général, avant une légère panique quand le moteur toussote, crache un épais nuage de fumée noir et fait des ratés... L'Adc remarque depuis l'autre pirogue les aléas du moteur du Général, les deux pirogues se dirigent vers la rive accessible la plus proche non sans un certain mouvement de panique...
    Sans raison apparente Squal saute d'une embarcation à l'autre, bousculant au passage Petit-Ruisseau qui bascule en arrière et tombe dans le Maroni. Surprise elle n'arrive pas à s'agripper à la pirogue et passe sous celle-ci.... un bruit effroyable de d'os broyés se fais entendre au moment on son crane passe sous l'hélice du moteur.
    J2J2 qui tente de sauver Petit-Ruisseau se voit gêné par Monaciello, et ne peut rien faire. Fou de rage il saute au cou de ce dernier, qui se défends violemment et le tabasse avec la crosse de son Famas. Maximus effrayé par le regard haineux de Monaciello saute de l'embarcation vers le coté pour éviter le courroux de l'hélice, mais aussi de Monaciello ou Squal. Intelline et Starbuck57, arme leur fusils le mette en joue et tire dans sa direction, Maximus qui s'éloigne dans le fleuve reçois deux impacts ...touché.... le sang s'écoule, il disparaît dans les eaux tumultueuses du Maroni.
    Le Général tente de s'interposé et sangle Intelline, un lame brillante vient se planter dans sa gorge. Squal d'un lancé de couteau digne de Jason Statham dans Expendable fait mouche, le général s'écroule. L'adjudant-chef reste pétrifié quelques secondes... au moment ou il accoste il se rends bien compte que quelque chose à changé, que les soldats ont vrillés. Tentant de les calmer, il mets en joue Squal couteau en main. Au moment ou le chef de meute pose pied sur la rive l'Adc Personne lui intime l'ordre de poser son couteau. Le sourire et la bave aux lèvres, Squal regarde le petit point rouge qui vient de s'allumer sur le front de son vis à vis... BAM, le bruit de balle résonne encore que le regard de l'Adc disparaît dans le vide, le trou d'entrée de la balle de neuf millimètre au milieu de front.... il s'effondre.

   Les quatre acolytes mord de rire, arme ensanglantée ou fumante réupère la pirogue fonctionnelle et regagne le camps. Sur place il s'organise un festin avec toute les vivres et commence à organiser leur histoire pour les autorités. Toutes les allégations vont bon train. Et personne ne s'attarde sur les morts, ce stage semble les avoir rendu fou. Les quatre en profitent pour sortir les bouteilles de whisky laissés et commence à se pochetronner sévère. Fier d'eux et de leur réussite, il ne prête gare à leur environnement.
    Soudain, tuuuttt... tuuuuttt... Squal s'écroule, suivi d'Intelline. Starbuck57 tente de se redressé et à son tour.... tuuutt... Monaciello complètement rond comme une queue de pelle se vautre par terre lampe frontale allumé et hurlant.... Un dernier Tuuuut ... s'en est finit de lui.

  Deux cents cinquante mètres plus à l'ouest....
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Partie 40] Bienvenue à Maripasouala (réservé MdJ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue a Zombieland!
» Bienvenue chez les Gones
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
G.OMP.N :: Quartier des Joueurs :: Jeux en Communauté :: Loup Garou-
Sauter vers: